Etapes de l'achat d'un bien existant

Vérifiez la qualité de votre investissement.

Une fois que vous avez choisi votre logement, collectez des informations sur celui-ci (charges, éventuels travaux dans le cadre d'une copropriété...). Ce qui est important, c'est de s'assurer d'avoir choisi un bien correspondant à son projet de vie :

soit il s'agit d'un achat coup de cœur, c'est-à-dire un bien où vous resterez longtemps. Dans ce cas, vous devrez vérifier certain points : l’environnement, l’agencement, la consommation d’énergie, travaux à prévoir (électricité, chauffage...), travaux de copropriété (ravalement, mise aux normes des ascenseurs...) ;

soit vous considérez votre acquisition comme un futur investissement. Dans ce cas, vous devrez vous renseignez sur bon nombre de critères :
- la qualité du bien ; - la qualité de vie du quartier (est-il sécuritaire, en mutation ?) ;
- Il faut penser à la revente ;
Dans tous les cas, renseignez-vous sur les projets des collectivités territoriales (mairie, région...), en particulier ceux relatifs aux transports en commun. Consultez également le plan local d'urbanisme à la Mairie afin de connaître les futurs aménagements susceptibles d'intervenir dans le quartier. De même, renseignez-vous sur le COS (coefficient d'occupation des sols) si vous achetez une maison. Cet indicateur permet de déterminer la surface constructible/extensible pour une maison sur un terrain donné, vérifiez en même temps la conformité et les autorisations demandées à la construction du bien .

Etudiez le prix par rapport au marché.

De nombreuses sources sont disponibles. Renseignez-vous auprès d'autres agences immobilières, vérifiez les prix de vente des notaires dans le quartier, regardez les annonces de biens équivalents mais sachez que la qualité, et l’environnement du bien ont un impact important sur le prix, dans certains cas les m² ne sont plus la seule règle de calcule...

La consultation du Dossier de diagnostic technique (DDT).

Ce document informe le futur acheteur de l'état du logement qu'il souhaite acquérir (performance énergétique, amiante, installations de gaz et d'électricité, termites...). Le DDT est fourni par le propriétaire du bien que vous souhaitez acheter. Il doit être annexé à l'avant-contrat.

L'avant-contrat.

Il s'agit de la promesse ou du compromis de vente. Examinez attentivement ce document avant de le signer, il a valeur d'engagement. A noter que vous disposez d'un délai de rétractation de sept jours et que vous pouvez y faire figurer différentes clauses à lever, comme des autorisation, la transmission d’un certain document relatif au bien, l’obtention de votre financement la vérification du coût des travaux pour le rendre habitable etc...

L'offre de prêt.

Elle est émise par la banque en vue de financer l'acquisition du bien. A la réception de l'offre, étudiez-la avec la plus grande attention. Vous disposez pour cela d'un délai minimum de réflexion de dix jours, puis de 30 jours maximum à compter de sa réception pour l'accepter ou la refuser. De même, vous avez entre deux et quatre mois pour signer le contrat de vente (par Acte de vente ).

L'acte de vente.

Le contrat de vente (par Acte de vente) est signé chez le notaire. Ce dernier prélèvera des frais de notaire ainsi que ses honoraires. N'hésitez pas, avant la signature de l'acte de vente, à vous rendre sur place et refaire une visite afin de vérifier que le bien est bien conforme à ce qui était prévu.

end faq

ixia-fleche
Vous êtes ici : Votre Projet > Achat bien existant